AccueilCalendrierPublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Sam 30 Sep - 22:23

SENBI ANEKSI
Identité
• Surnom :
• Date de naissance : Je suis née le 8 Mai 2059
• Âge : Ce qui me fait 42 ans
• Origine : Égyptienne
• Orientation : Bisexuelle
• État civil : et Célibataire
• Études :
• Profession :Conservatrice au Queens Museum et Sculptrice
• Allégeance : (Le Clan/Covent auquel appartient votre perso)
• Poste : (Infant/Sire/Gouverneur + de quel état/etc)
• Situation familiale : (Père/mère/frère/soeur/etc)
• Goûts : (5 choses que votre perso aime)
• Dégoûts : (5 choses que votre perso déteste)

• Camp : (à mettre impérativement sous hide)
• Avatar :
Caractère & Physionomie
† Caractère et Personnalité †


Je suis quelqu'un de simple et de souriante. Malgré mon apparence, j'aime me salir les mains en faisant quelque chose de créative, c'est souvent qu'on voit mes doigts tachetés de peinture ou d'argile quand je fais mes sculpture.
Je ne m'encombre pas de faux semblants et d'artifices, quand je parle, je dis ce que je pense, peu importe si cela blesse mon entourage. Elle a un côté chieuse quand elle s'y met, dès qu'elle a quelqu'un dans le nez, elle le lui fait sentir, elle fait tout pour lui pourrir la vie. Un peu comme une gamine qui en fait voir de toutes les couleurs aux gens.

J'ai également un humour, comment dire ? Spécial ? Décalé ? Je serais du genre à dire "Minou, Minou, viens faire un câlin", alors que je me retrouverais face à un lion. Mon humour apparaît toujours dans les situations les plus improbable.

Je suis aussi de très mauvaise fois par moment, ce sera la faute aux autres pour une raison ou une autre. De plus, ma logique est illogique et mes arguments peuvent être enfantine. Je suis presque un enfant dans un corps d'adulte comme le dirait certains. 

Ce n'est pas pour autant que je ne sache pas faire preuve de maturité et de sévérité par moment, je sais faire la part des choses, quand je peux blaguer et quand je ne peux pas.

Depuis le décès brutale de mon vampire et mari, je me suis renfermée sur moi-même, sortant moins qu'auparavant. Ce qui est un exploit en soi même car je ne supporte pas beaucoup être enfermé, seulement quand je suis prise de créativité pour mes sculptures. Pour me faire plaisir, c'est simple, pas besoin de cadeaux qui coûtent un bras, des bibelots venant d'endroit où je ne suis pas allée, ou des trucs fait à la main me plairont encore plus. Pareil pour les fleurs, je ne suis pas une femme à fleur, c'est normal, je suis allergique au pollen.

Je suis une personne qui croit en la deuxième chance, qu'une personne n'est pas foncièrement mauvaise, mais qu'elle le devient, et donc, qu'elle peut devenir bonne avec du soutien. Malheureusement, cela peut lui jouer des tours, car quand elle s'investit dans quelque chose, c'est à 100%, donc si vous la décevez ou perdez sa confiance, il n'y a pas de retour en arrière.

† Physionomie et Habitudes vestimentaires †


Je suis une femme au cheveux long et de couleur châtains, ayant des reflets dorés en été, qui m'arrive aux creux de mes genoux. Ma peau est bronzée comme tout ceux venant des pays chauds, une personne ayant la peau clair attraperait rapidement des coups de soleil. Ce qui va très bien avec mes yeux légèrement en amandes et de couleurs marron, je les met en valeur avec un coup de crayon noir et de mascara. On me dit souvent que j'ai un corps de rêve avec mon mètre quatre vingt et mes cinquante six kilos. On vénère mes jambes interminables couvertes par un pantacourt en jean blanc, complété par un débardeur noir surmonté d'une chemise à manche longue, qui sont retroussés au niveau de mes coudes. Le tout avec des bottines à talons noir. 

Cependant, quand je travaille sur une sculpture, je suis habillé d'un leggins et d'un long t-shirt de basket ball, le tout avec des anciennes converses. Mes cheveux sont en chignon bâclé et tiennent grâce à un pinceau ou un crayon.

Je me mouve comme si je dansais de manière perpétuelle sur une musique que je serais la seule à entendre. J'ai toujours aimé la danse, surtout la danse orientale qui est si sensuelle à mes yeux. Cela développer ma grâce et ma souplesse, mais également ma confiance en moi, car étant enfant, j'étais comme toute ses jeunes femmes mal dans leur peau, cherchant du réconfort dans la nourriture. Durant mon séjour au centre, j'ai également participé à des cours de self défense et d'arts martiaux, cela m'a permis de rejeter toute ma rage et ma haine, surtout durant les cours de boxe anglaise, quand je frappais le sac de sable.

Histoire


Senbi est née au Caire, dans une famille mixte, son père était archéologue, venu au Caire, car il avait entendu parler d'une sépulture récemment découverte par un guide touristique. Là-bas, il rencontra le fille dudit guide touristique, ce fut elle qui se chargea de mener l'équipe archéologique au site. Ce fut le coup de foudre entre Roger Dusset et Raja Aneksi.

Ses parents se fréquentèrent durant tout le temps que son père était au Caire, puis, il demanda au père de Raja, sa bénédiction pour épouser sa fille, qu'il accepta à contre-coeur, car il savait qu'elle partira avec Roger à New-York.
9 mois plus tard, Senbi naquit au domicile familial comme le souhaitaient ses parents. Mais Raja y perdit la vie, elle avait fait une hémorragie interne, et la sage-femme n'avait pu rien faire.

Roger embaucha une nounou pour s'occuper de Senbi, ne pouvant le faire lui-même, tellement il était pris dans son deuil et sa rancœur envers Senbi, la jugeant responsable de la mort de Raja.

L'enfance de Senbi fut normale, à l'exception du manque d'affection et de reconnaissance venant de son père. Celui-ci passa la plupart de son temps en-dehors du pays sur ses sites pour oublier sa défunte femme et sa fille.
Ce n'est pas non plus sa nounou qui lui donna de l'affection, celle-ci ne faisait que son travail pour être payée à la fin du mois, elle n'allait pas non plus servir de mère de substitution à une gosse qui n'était pas la sienne, déjà qu'elle n'aimait ses propres enfants.

Pour compenser la froideur de son foyer, Senbi trouva du réconfort dans la nourriture. À son entrée au collège, Senbi était obèse. Durant tout le secondaire, elle était la cible des moqueries de ses camarades.
Durant sa dernière année, tellement peu sûre d'elle, que son père l'envoya dans un centre pour obèse pour ne plus avoir honte d'elle.

C'est dans ce centre qu'elle reprit confiance en elle et en son corps. Elle passa de 98 kg à 56 kg, le tout en six mois. Là-bas, elle apprit à s'accepter telle qu'elle était et en s'est atout. Elle participa à plusieurs cours dispensés par le centre, en plus des cours scolaires normaux. Elle s'inscrit à la sculpture, à l'apprentissage d'un instrument de musique, elle avait choisi le saxophone, aimant le son grave qui en sortait, la danse orientale, diverses autres matières et les cours de selfs défense pour se défouler de tous ses sentiments négatifs.

Avant la rentrée scolaire, elle dut refaire sa garde de robe en entier pour qu'elle convienne à son nouveau corps, celui d'un mannequin, mais qui avait encore les stigmates de son ancien poids, des hanches plus développées que le normal.

Ses anciens camarades ne la reconnurent pas de suite, et quand on l'approcha pour être son ami ou pour sortir avec elle, elle prit un grand plaisir à les refouler. Bref, sa scolarité fut encore solitaire, mais ce fut son choix.

Une nouvelle 'tragédie' frappa encore Senbi lors de sa première année à Columbia, dans la filière d'art. Son père décéda brutalement d'un arrêt cardiaque fulgurant. Malgré que celui-ci rendait sa file coupable du décès de sa mère, ne voulait pas la laisser sans rien, après tout, elle était-ce qui restait de Raja. Roger avec tout son travail et ses investissements, avait mis de côté un sacré pactole, en plus d'une assurance-vie conséquente. Voilà qu'à seulement 20 ans, Senbi était ne femme riche et orpheline.

Sa vie continua néanmoins, et plusieurs années plus tard, Senbi sorti de sa promo dans les meilleures et fut, de suite, embauché par le Queens Museum.

C'est lors d'un gala de charité mené par le musée, qu'elle rencontra Chase O'Kelly, un homme charmant, quoique grincheux sur les bords. On commença fricoter quelque temps, mais on trouvait qu'on était mieux en amis qu'en couple, même si cela n'empêcha pas qu'on couchât ensemble de temps en temps.

A l'anniversaire de Senbi, qui fêta ses 26 ans, Chase lui présenta un ami policier, disait-il. Entre Senbi et Sébastian, ce ne fut pas l'amour au premier regard. Elle le trouva trop rigide et lui, la trouva trop exubérante. Ils étaient comme chien et chat, heureusement que Chase était là, sinon ils auraient pu en venir aux mains. Après plusieurs rendez-vous arrangés entre eux par le biais de Chase, ils se trouvèrent des points communs, Senbi réussi à dérider un peu Sébastian et lui à la calmer un peu, surtout son niveau humour pourri.
L'amour fleuri entre eux, il s'épanouit lentement, faisant que cela allait durer longtemps. Un jour, Sébastian lui fit un repas romantique chez elle, puis à la fin, il lui révéla son secret et un monde qu'elle n'aurait jamais imaginé, il était un vampire et qu'il était un Rules Out, la police des vampires. Puis, il mit un genou à terre et lui demanda d'être son calice et sa femme. Elle accepta les deux. Leur lien fut créé avant d'aller en lune de miel et devant le conseil des anciens. Ainsi, ils ont pu profiter de le sceller en même temps qu'ils profitèrent de leur première nuit en temps que mari et femme.

Ils vécurent heureux durant 20 ans, la seule ombre au tableau fut qu'il n'y eut aucun enfant naquit de leur union. Ils apprirent que Sébastian était stérile, sûrement que cela remonta à sa vie humaine, où il travailla dans une usine nucléaire.

Puis, un soir, il ne rentra pas. Inquiète, Senbi appela Chase pour savoir, celui-ci lui dit que lui et Julian allèrent venir pour lui parler. Cela lui confirma son mauvais sentiment. Une heure plus tard, Senbi était en pleure dans les bras de Chase. Sébastian était décédé, il avait succombé à une attaque de Broken, quatre contre un en défaveur de son homme.

Grâce à l'aide de ses amis, elle put remonter la pente, lentement, mais elle y arriva.

Par P'tit Loup inspiré par Ariemm - Pour Epicode

→ The Game Master ←
avatar
→ The Game Master ←

Messages : 80
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : Belgique

Dossier Personnel
Âge : :
Données Perso ::
Voir le profil de l'utilisateur http://gensomaden-saiyuki.forumsactifs.com




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Création :: Les fiches de présentations-