AccueilCalendrierPublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

leonard-laugthon

 :: La Création :: Les fiches de présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 30 Sep - 9:03

Léonard Laugthon
Identité
• Surnom : Len
• Date de naissance :  Je suis né le 30 avril 2052 à Brooklyn
• Âge : Mon bel âge vampire est de 142 ans, mais mon sex apeal d'humain m'en donne 32 ans
• Origine :Je suis un pure produit Américain
• Orientation : malheureusement pour les gays, Je suis hétéro à 100 %
• État civil : et actuellement célibataire mesdames
• Études :
• Profession : Musicien, violoniste et violoncelliste dans le philarmonique de Brooklyn
• Allégeance :BROKEN REPENTI
• Poste : (Infant/Sire/Gouverneur + de quel état/etc)
• Situation familiale : (Père/mère/frère/soeur/etc)
• Goûts : (5 choses que votre perso aime)
• Dégoûts : (5 choses que votre perso déteste)

• Camp : (à mettre impérativement sous hide)
• Avatar : c'est Kaede Sumizome de "Kateikyo"
Caractère & Physionomie
† Caractère et Personnalité †

Mon caractère ? Hm... Je suis plutôt sociable à telle point qu'il arrive qu'on me court après... Plus sérieusement, je n'ai aucune difficultés à aborder des inconnus, surtout les inconnues, c'est ce que je préfère d'ailleurs, les femmes... Elles sont si douces, ce serait dommage de se passer de leur douceur, non ? Cela dit, c'est ce qui m'a perdu et m'a envoyé dans ce monde de la nuit alors je ne sais pas si on peut parler d'une bonne chose. Je suis plutôt quelqu'un de curieux, beaucoup de choses m'intéressent et encore plus si ça parle de musique. J'aime me laisser vivre également, je ne me prends pas la tête à me demander ce que je vais faire le lendemain, je préfère vivre au jour le jour, c'est tellement plus agréable. Je ne fais que ce que j'ai envie et rien d'autre. Des valeurs ? Oui, bien sûr que j'en ai, comme tout le monde... La preuve, je ne m'attaque jamais aux enfants ou aux vieillards. Je mets un point d'honneur à coucher avec ma proie, histoire qu'elle meurt dans un brouillard de plaisir et non dans la douleur ou la peur. Je ne plaisante jamais avec la musique et encore moins avec mes instruments. Je ne me mêle que de mes affaires, mettre le nez dans les affaires des autres apporte bien souvent trop de problèmes. Et si vous voulez connaître mes défauts, disont qu'il m'arrive d'être soupe au lait, surtout quand j'ai un petit creux. Il n'en faut pas beaucoup pour que je m'énerve ou devienne agressif. J'ai aussi un mal fou à obéir, ce qui fait le désespoir de mon sire qui aimerait bien que je me consacre un peu plus à sa cause sauf qu'elle ne m'intéresse pas. Il faut savoir vivre et laisser vivre. Si les vieux croutons que sont ces Anciens veulent suivre leur propre lois tant mieux pour eux, qu'est-ce que j'en ai à faire moi ?... De plus, cette histoire de calice ne m'intéresse pas. Encore une fois, trop de problème et puis quand on a un appétit comme le mieux, ce serait me condamner inutilement puisque de toute façon, je vide mes proies. Non, je préfère faire mon propre chemin indépendemment des autres.

† Physionomie et Habitudes vestimentaires †

Il paraît que je suis grand... Oui, c'est certain, quand on fait presque deux mètres, on paraît forcément grand. Cela dit je n'ai rien du type basketeur bodybuldé, ma musculature est plutôt fine et sèche comme un vieux bout de bois usé par le temps. Bon, je ne suis pas moche cela dit, je pense avoir un certain charme puisque je plais au moins un peu aux filles. C'est vrai que ça ne fait pas la queue pour me sauter dessus mais c'est pas la famine non plus. Quoi que ça risque de finir par le devenir parce que j'ai quelques problème d'appétit. Quoi qu'on m'a dit que c'était normal alors je ne sais pas si c'est réellement un problème. J'ai les cheveux noir comme le charbon entre mi-long et court, disons que les pointes les plus longue caressent uniquement ma nuque sans aller plus loin. De longs cils encadrant deux iris d'un bleu azure qui a son petit effet quand il est question de séduction, je vous assure, c'est même mon meilleur atout. Ca et sans doute mes longues mains. Qui croirait que des mains peuvent séduire ?, en tout cas, pas moi jusqu'à ce qu'un soir, je sois abordé par une femme qui s'extasia sur mes mains.
Et puis il y a le reste. Je suis plutôt grand, ce qui peut intimider ou simplement donner un sentiment de sécurité, sans doute que le fait que je ne sois pas épais joue aussi en ma faveur et pourtant, je ne manque pas de muscle. C'est qu'être musicien, ça fatigue quand même pas mal, il faut s'entretenir également physiquement si on veut pouvoir jouer pendant quelques heures. D'un point de vue vestimentaire, je suis plutôt du genre classique, jeans ou pantalon de flanelle, chemise et parfois t-shirt de couleur unie, jamais un dessin décoratif dessus hormis peut-être le logo de la marque du vêtement... De temps en temps un colificher ou un bracelet, la seule chose qui ne me quitte jamais, c'est mon paquet de cigarettes et mon briquet.
Histoire
(20 lignes minimum) Mon histoire est des plus banale. Je suis né et mort à Brooklyn. J'ai grandi dans un de ces quartiers que beaucoup disent mal famé mais avec un père ouvrier et une mère femme de ménage, c'est tout ce qu'on pouvait se permettre. Cela dit, je ne m'en suis jamais plaind, c'est qu'on s'amuse bien malgré tout. Je n'ai fréquenté que des écoles publiques, traîner dans les rues avec ma bande de copains, fais les quatre cents coups... Une enfance tout ce qu'il y a de plus normale quoi. Ah non, c'est vrai, il y avait ce vieil homme qui jouait du violon au coin de la rue. Il jouait toutes sortes de musiques, de la musique gaie, de la musique triste, de la musique qui fait danser et celle qu'on ne fait qu'écouter en laissant son esprit s'envoler. C'est là que je me suis intéressé à la musique tout en sachant que mes parents ne pourraient jamais me payer des cours. Je profitais simplement de la musique du vieil homme chaque fois que je le voyais. Comme nous nous voyions régulièrement, on a même fini par sympathiser mais je n'ai jamais pensé à lui demander son nom, pour moi, il était simplement "M'sieur". On a beaucoup discuter et il m'a même dit que je pouvais apprendre la musique si je le voulais, que mes parents n'étaient pas obligé de payer pour que je puisse suivre des cours parce qu'à l'Académie, il y avait un programme pour les jeunes qui passaient leur temps dans la rues. Le lendemain, je m'y rendais après l'école. Je voulais apprendre à jouer comme le vieil homme, faire de la belle musique, faire comme lui et jouer du violon. Bien entendu, j'ai été déçu de ne pas apprendre tout de suite à jouer de l'instrument mais je me suis accorché, j'ai appris avidement tout ce qu'on me donnait comme une éponge absorbe l'eau. Quelques années plus tard, je pouvais enfin jouer correctement du violon mais quand j'ai voulu le montrer au vieil homme, il n'était plus là. Je pensais qu'il était parti alors je l'ai chercher mais tout ce que j'ai réussi à faire, c'est me faire arrêter parce que je traînais dans la rue alors qu'il faisait nuit. C'est là que j'ai appris que le vieil homme était mort. C'était un SDF et le dernier hiver avait eu sa peau. Je n'ai jamais été aussi triste, c'était comme avec mon ami, Dani quand il avait perdu son chien, j'étais aussi inconsolable que lui et l'agent a sans doute eu pitié ou il voulait simplement me faire taire. Toujours est-il qu'il est aller chercher quelque chose dans une salle et il est revenu avec le violon du vieil homme. Je le sais parce que c'était le même étui rapé qu'il avait et le même violon avec la laque écaillée sur l'arrière. Quand l'agent me ramena chez moi, je reniflais comme un damné mais au moins je ne pleurais plus.

J'ai continué à apprendre la musique, je ne faisais même plus que ça une fois que j'eus terminé mes études et après le violon, je me suis essayé au violocelle. Ce fut plus rapide vu que je connaissais déjà pas mal de chose sur la musique, il ne me restait plus qu'à apprendre à manier l'instrument. J'étais passionné et il ne me fallut pas longtemps pour exceller dans avec les deux instruments au point que j'ai même fini par me faire remarqué par le directeur d'un orchestre philarmonie un jour où l'académie avait organisé une représentation de tous leurs élèves diplômés et j'ai été engagé. Depuis je joue régulièrement, chaque fois qu'il y a une représentation, heureusement, ça se passe le soir parce que ça fait dix ans que je ne suis plus humain. L'année de mes 32 ans, je me suis fait aborder par une femme, vraiment magnifique, il faut bien le dire et je n'ai jamais pu résiter au charme d'une belle femme et pour cette fois, mal m'en a pris. Je me suis retrouvé chez elle à croire que j'allais passer une nuit agréable et il est vrai que le début de nuit le fut mais la fin l'a été nettement moins. Je me suis retrouver sans savoir comment avec des crocs me perçant la gorge et la suite n'a été que douleur jusqu'à ce que je sois assez engourdi pour ne plus rien ressentir. Ce fut le choc de découvrir que ma conquête de la nuit était un vampire... J'ai toujours cru qu'ils n'existaient que sur les toiles de cinéma mais il était évident que je me trompais quand à mon réveille, j'étais devenu l'un d'eux. Durant les nuits suivantes, j'ai appris plein de choses. Apparemment, il y avait des Anciens, les premiers d'entre nous, qui voulaient imposer des lois débiles et en plus ils avaient mis en place un groupe pour chasser ceux qui sortaient des clous. Ma Maîtresse me présenta tout ça comme une dictature injuste et j'y ai cru. Je n'y connaissais rien, comment aurais-je pu la contredire ?
Heureusement, ma nouvelle condition ne me priva pas de la musique. Certains musiciens ne sont pas uniquement musiciens, ils ont aussi un autre travail et les répétitions étaient toujours programmées en soirée tout comme l'étaient les représentations. Je n'avais donc rien à craindre. Et puis que je vivais seul et que je ne me nourrissais plus que de sang, le salaire seul de musicien dans l'orchestre me suffisait.
Toutefois, c'est pas parce que j'étais devenu un vampire que j'allais changer ma façon de vivre. Ma Maîtresse a bien essayé de m'enroler dans sa petite guéguerre contre les Vieux Décrépits, mais je ne me sentais pas concerné. Je préférais nettement vivre comme je l'entendais, il me suffisait de ne pas me faire prendre, pour le reste, je ne me sentais pas vraiment impliqué dans toute cette histoire de renversement de pouvoir, etc. Il y a cinq ans, j'ai laissé ma Maîtresse en plan, agacé plus que de raison par toutes ses tentatives pour me faire intégrer sa petite bande de petits soldats anti-Anciens... Depuis, je fais exactement comme avant, la seule différence étant que je ne vivais plus de jour mais de nuit...
Par P'tit Loup inspiré par Ariemm - Pour Epicode


Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Oswald|PT+Sans+Narrow" rel="stylesheet">
<div class="corps"><div style="height: 25px; background-color: #303841;"></div><div class="bandtitre">Prénom Nom</div><div class="marge"><div class="soustitre">Identité</div><div class="contenu"><table><tr><td><div style="width: 200px; height: 400px; border: 5px solid #303841;"><img src="https://i.imgur.com/9NEbWne.png" /></td><td><div style="height: 400px; margin-left: 5px; font-family: Oswald; overflow: auto;"><b>• Surnom :</b>
<b>• Date de naissance :</b> JJ/MM
<b>• Âge :</b> (Âge réel + apparence)
<b>• Origine :</b>
<b>• Orientation :</b> (Hétéro/bi/gay)
<b>• État civil :</b> (Marié/célibataire/veuf)
<b>• Études :</b>
<b>• Profession :</b>
<b>• Allégeance :</b> (Le Clan/Covent auquel appartient votre perso)
<b>• Poste :</b> (Infant/Sire/Gouverneur + de quel état/etc)
<b>• Situation familiale :</b> (Père/mère/frère/soeur/etc)
<b>• Goûts :</b> (5 choses que votre perso aime)
<b>• Dégoûts :</b> (5 choses que votre perso déteste)

<b>• Camp :</b> <c>(à mettre impérativement sous hide)</c>
<b>• Avatar :</b> </td></tr></table></div><div class="soustitre">Caractère & Physionomie</div><div class="contenu"><div style="font-size: 18px; font-weight: bold; text-align: center; text-decoration: underline;">† Caractère et Personnalité †</div>
<d>(10 lignes minimum)</d> Mon caractère ? Hm... Je suis plutôt sociable à telle point qu'il arrive qu'on me court après... Plus sérieusement, je n'ai aucune difficultés à aborder des inconnus, surtout les inconnues, c'est ce que je préfère d'ailleurs, les femmes... Elles sont si douces, ce serait dommage de se passer de leur douceur, non ? Cela dit, c'est ce qui m'a perdu et m'a envoyé dans ce monde de la nuit alors je ne sais pas si on peut parler d'une bonne chose. Je suis plutôt quelqu'un de curieux, beaucoup de choses m'intéressent et encore plus si ça parle de musique. J'aime me laisser vivre également, je ne me prends pas la tête à me demander ce que je vais faire le lendemain, je préfère vivre au jour le jour, c'est tellement plus agréable. Je ne fais que ce que j'ai envie et rien d'autre. Des valeurs ? Oui, bien sûr que j'en ai, comme tout le monde... La preuve, je ne m'attaque jamais aux enfants ou aux vieillards. Je mets un point d'honneur à coucher avec ma proie, histoire qu'elle meurt dans un brouillard de plaisir et non dans la douleur ou la peur. Je ne plaisante jamais avec la musique et encore moins avec mes instruments. Je ne me mêle que de mes affaires, mettre le nez dans les affaires des autres apporte bien souvent trop de problèmes. Et si vous voulez connaître mes défauts, disont qu'il m'arrive d'être soupe au lait, surtout quand j'ai un petit creux. Il n'en faut pas beaucoup pour que je m'énerve ou devienne agressif. J'ai aussi un mal fou à obéir, ce qui fait le désespoir de mon sire qui aimerait bien que je me consacre un peu plus à sa cause sauf qu'elle ne m'intéresse pas. Il faut savoir vivre et laisser vivre. Si les vieux croutons que sont ces Anciens veulent suivre leur propre lois tant mieux pour eux, qu'est-ce que j'en ai à faire moi ?... De plus, cette histoire de calice ne m'intéresse pas. Encore une fois, trop de problème et puis quand on a un appétit comme le mieux, ce serait me condamner inutilement puisque de toute façon, je vide mes proies. Non, je préfère faire mon propre chemin indépendemment des autres.

<div style="font-size: 18px; font-weight: bold; text-align: center; text-decoration: underline;">† Physionomie et Habitudes vestimentaires †</div>
<d>(10 lignes minimum)</d> Il paraît que je suis grand... Oui, c'est certain, quand on fait presque deux mètres, on paraît forcément grand. Cela dit je n'ai rien du type basketeur bodybuldé, ma musculature est plutôt fine et sèche comme un vieux bout de bois usé par le temps. Bon, je ne suis pas moche cela dit, je pense avoir un certain charme puisque je plais au moins un peu aux filles. C'est vrai que ça ne fait pas la queue pour me sauter dessus mais c'est pas la famine non plus. Quoi que ça risque de finir par le devenir parce que j'ai quelques problème d'appétit. Quoi qu'on m'a dit que c'était normal alors je ne sais pas si c'est réellement un problème. J'ai les cheveux noir comme le charbon entre mi-long et court, disons que les pointes les plus longue caressent uniquement ma nuque sans aller plus loin. De longs cils encadrant deux iris d'un bleu azure qui a son petit effet quand il est question de séduction, je vous assure, c'est même mon meilleur atout. Ca et sans doute mes longues mains. Qui croirait que des mains peuvent séduire ?, en tout cas, pas moi jusqu'à ce qu'un soir, je sois abordé par une femme qui s'extasia sur mes mains.
Et puis il y a le reste. Je suis plutôt grand, ce qui peut intimider ou simplement donner un sentiment de sécurité, sans doute que le fait que je ne sois pas épais joue aussi en ma faveur et pourtant, je ne manque pas de muscle. C'est qu'être musicien, ça fatigue quand même pas mal, il faut s'entretenir également physiquement si on veut pouvoir jouer pendant quelques heures.

D'un point de vue vestimentaire, je suis plutôt du genre classique, jeans ou pantalon de flanelle, chemise et parfois t-shirt de couleur unie, jamais un dessin décoratif dessus hormis peut-être le logo de la marque du vêtement... De temps en temps un colificher ou un bracelet, la seule chose qui ne me quitte jamais, c'est mon paquet de cigarettes et mon briquet.
</div><div class="soustitre">Histoire</div><div class="contenu"><d></d>
Mon histoire est des plus banale. Je suis né et mort à Brooklyn. J'ai grandi dans un de ces quartiers que beaucoup disent mal famé mais avec un père ouvrier et une mère femme de ménage, c'est tout ce qu'on pouvait se permettre. Cela dit, je ne m'en suis jamais plaind, c'est qu'on s'amuse bien malgré tout. Je n'ai fréquenté que des écoles publiques, traîner dans les rues avec ma bande de copains, fais les quatre cents coups... Une enfance tout ce qu'il y a de plus normale quoi. Ah non, c'est vrai, il y avait ce vieil homme qui jouait du violon au coin de la rue. Il jouait toutes sortes de musiques, de la musique gaie, de la musique triste, de la musique qui fait danser et celle qu'on ne fait qu'écouter en laissant son esprit s'envoler. C'est là que je me suis intéressé à la musique tout en sachant que mes parents ne pourraient jamais me payer des cours. Je profitais simplement de la musique du vieil homme chaque fois que je le voyais. Comme nous nous voyions régulièrement, on a même fini par sympathiser mais je n'ai jamais pensé à lui demander son nom, pour moi, il était simplement "M'sieur". On a beaucoup discuter et il m'a même dit que je pouvais apprendre la musique si je le voulais, que mes parents n'étaient pas obligé de payer pour que je puisse suivre des cours parce qu'à l'Académie, il y avait un programme pour les jeunes qui passaient leur temps dans la rues. Le lendemain, je m'y rendais après l'école. Je voulais apprendre à jouer comme le vieil homme, faire de la belle musique, faire comme lui et jouer du violon. Bien entendu, j'ai été déçu de ne pas apprendre tout de suite à jouer de l'instrument mais je me suis accorché, j'ai appris avidement tout ce qu'on me donnait comme une éponge absorbe l'eau. Quelques années plus tard, je pouvais enfin jouer correctement du violon mais quand j'ai voulu le montrer au vieil homme, il n'était plus là. Je pensais qu'il était parti alors je l'ai chercher mais tout ce que j'ai réussi à faire, c'est me faire arrêter parce que je traînais dans la rue alors qu'il faisait nuit. C'est là que j'ai appris que le vieil homme était mort. C'était un SDF et le dernier hiver avait eu sa peau. Je n'ai jamais été aussi triste, c'était comme avec mon ami, Dani quand il avait perdu son chien, j'étais aussi inconsolable que lui et l'agent a sans doute eu pitié ou il voulait simplement me faire taire. Toujours est-il qu'il est aller chercher quelque chose dans une salle et il est revenu avec le violon du vieil homme. Je le sais parce que c'était le même étui rapé qu'il avait et le même violon avec la laque écaillée sur l'arrière. Quand l'agent me ramena chez moi, je reniflais comme un damné mais au moins je ne pleurais plus.

J'ai continué à apprendre la musique, je ne faisais même plus que ça une fois que j'eus terminé mes études et après le violon, je me suis essayé au violocelle. Ce fut plus rapide vu que je connaissais déjà pas mal de chose sur la musique, il ne me restait plus qu'à apprendre à manier l'instrument. J'étais passionné et il ne me fallut pas longtemps pour exceller dans avec les deux instruments au point que j'ai même fini par me faire remarqué par le directeur d'un orchestre philarmonie un jour où l'académie avait organisé une représentation de tous leurs élèves diplômés et j'ai été engagé. Depuis je joue régulièrement, chaque fois qu'il y a une représentation, heureusement, ça se passe le soir parce que ça fait dix ans que je ne suis plus humain. L'année de mes 32 ans, je me suis fait aborder par une femme, vraiment magnifique, il faut bien le dire et je n'ai jamais pu résiter au charme d'une belle femme et pour cette fois, mal m'en a pris. Je me suis retrouvé chez elle à croire que j'allais passer une nuit agréable et il est vrai que le début de nuit le fut mais la fin l'a été nettement moins. Je me suis retrouver sans savoir comment avec des crocs me perçant la gorge et la suite n'a été que douleur jusqu'à ce que je sois assez engourdi pour ne plus rien ressentir. Ce fut le choc de découvrir que ma conquête de la nuit était un vampire... J'ai toujours cru qu'ils n'existaient que sur les toiles de cinéma mais il était évident que je me trompais quand à mon réveille, j'étais devenu l'un d'eux. Durant les nuits suivantes, j'ai appris plein de choses. Apparemment, il y avait des Anciens, les premiers d'entre nous, qui voulaient imposer des lois débiles et en plus ils avaient mis en place un groupe pour chasser ceux qui sortaient des clous. Ma Maîtresse me présenta tout ça comme une dictature injuste et j'y ai cru. Je n'y connaissais rien, comment aurais-je pu la contredire ?
Heureusement, ma nouvelle condition ne me priva pas de la musique. Certains musiciens ne sont pas uniquement musiciens, ils ont aussi un autre travail et les répétitions étaient toujours programmées en soirée tout comme l'étaient les représentations. Je n'avais donc rien à craindre. Et puis que je vivais seul et que je ne me nourrissais plus que de sang, le salaire seul de musicien dans l'orchestre me suffisait.
Toutefois, c'est pas parce que j'étais devenu un vampire que j'allais changer ma façon de vivre. Ma Maîtresse a bien essayé de m'enroler dans sa petite guéguerre contre les Vieux Décrépits, mais je ne me sentais pas concerné. Je préférais nettement vivre comme je l'entendais, il me suffisait de ne pas me faire prendre, pour le reste, je ne me sentais pas vraiment impliqué dans toute cette histoire de renversement de pouvoir, etc. Il y a cinq ans, j'ai laissé ma Maîtresse en plan, agacé plus que de raison par toutes ses tentatives pour me faire intégrer sa petite bande de petits soldats anti-Anciens... Depuis, je fais exactement comme avant, la seule différence étant que je ne vivais plus de jour mais de nuit.</div><div class="credit">Par P'tit Loup inspiré par Ariemm - Pour <a class="creditliens" href="http://epicode.bbactif.com/">Epicode</a></div></div><div style="height: 5px; background-color: #303841;"></div></div>
→ The Game Master ←
avatar
→ The Game Master ←

Messages : 80
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : Belgique

Dossier Personnel
Âge : :
Données Perso ::
Voir le profil de l'utilisateur http://gensomaden-saiyuki.forumsactifs.com




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Création :: Les fiches de présentations-